• Consultations de psychothérapie

    Lorsque l'on traverse un moment difficile, il peut être aidant d'en parler à un psychologue. Au delà d'une simple écoute, je souhaite pouvoir vous aider à comprendre ce qu'il vous arrive en repérant quels mécanismes psychologiques vous enferment dans votre problématique (répétition de schémas, réactivation de traumas, mécanisme de protection vous maintenant dans des cercles vicieux par exemple...). Ainsi, plus au clair avec vos difficultés, vous saurez davantage dans quelle direction vous souhaitez aller et quels sont vos objectifs . Le travail de psychothérapie consiste ensuite à mettre en œuvre les moyens permettant d'aller dans cette direction et ces objectifs. La durée d'une psychothérapie est donc très variable et dépendra de ces objectifs, de votre situation et de vos besoins. Nous déciderons ensemble ce qui vous convient le mieux.

    Afin de proposer une aide la plus adaptée à vos besoins, prenant en compte les dimensions cognitives, émotionnelles et corporelles, j'utilise divers outils thérapeutiques. Ainsi mon approche dite intégrative, s'appuie particulièrement sur la thérapie EMDR, les Thérapies Comportementales et Cognitives et la méditation de pleine conscience.

     

    L'EMDR

     

    EMDR signifie Eyes Movement Desensitization and Reprocessing, ce qui signifie désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires. Cette thérapie utilise le mouvement des yeux ou des stimulations bilatérales alternées (taping doux sur les genoux par exemple). C'est un moyen très simple de stimuler un mécanisme neuropsychologique complexe présent en chacun de nous, qui permet de retraiter des informations traumatiques non digérées à l’origine de divers symptômes, parfois très invalidants. On peut ainsi soigner des séquelles post-traumatiques même de nombreuses années après. On n'oublie pas le souvenir mais il ne fait plus souffrir dans le présent. Notre cerveau se souvient qu'il a eu très peur par exemple mais on ne ressent plus la peur au présent.

    Il est parfois difficile d'avoir accès aux informations traumatiques à l'origine de nos souffrances. Les problèmes comme l'anxiété, la dépression, les phobies... sont souvent la conséquence de ces "traumas non digérés". Bien plus qu'une simple technique, cette approche, découverte par une psychologue américaine Francine Shapiro en 1987, se base sur un modèle (Processus de traitement adaptatif de l'information) éclairant et innovant.

    Cette thérapie est particulièrement indiquée et recommandée par la Haute Autorité de Santé et l'OMS pour le traitement des psychotraumas.

    La Thérapie Comportementale et Cognitive

    La Thérapie Comportementale et Cognitive est fondée sur des théories de l'apprentissage. En se basant sur les trois dimensions, cognitives (les pensées), comportementales et émotionnelles, les premières séances permettent de repérer comment fonctionne le problème et quelles raisons le maintiennent, révélant souvent l'existence de cercles vicieux. Au travers d'exercices spécifiques réfléchis et co-construis avec le patient, l'objectif est de permettre un renversement de ce cercle vicieux, et une modification des comportements, croyances, émotions dysfonctionnelles. Cette approche, validée scientifiquement pour de nombreux troubles, se veut collaborative. Loin de l'image du thérapeute sachant ou intervenant peu, l'approche en TCC invite patient et thérapeute à travailler ensemble favorisant échanges, réflexions, exercices spécifiques pendant et entre les séances.

    Alors que les débuts de la TCC s'intéressaient particulièrement au comportement (béhaviorisme), puis aux pensées (thérapie cognitive), une troisième vague, incluant davantage la dimension émotionnelle, est apparue, avec des techniques comme la pleine conscience ou la thérapie ACT (Thérapie d'Acceptation et d'Engagement). Au delà d'une simple "thérapie comportementale" comme elle est souvent nommée, la TCC permet une prise en charge globale de la personne et de ses difficultés.

    La méditation de pleine conscience

     

    La pleine conscience est la capacité à porter son attention de manière délibérée, sans attentes et sans jugement, au moment présent.

    A la base, faisant partie de la 3ème vague des TCC, je considère cette approche à part entière.

    Lorsque l’on vit des moments difficiles ou douloureux, il peut être utile de revenir dans l’instant présent: débarrassés des peurs du passé et pas encore pris dans les appréhensions du futur, nous pouvons découvrir un nouvel espace permettant à la douleur (psychique ou physique) d’être sans la souffrance. Une vie plus riche, moins stressante est alors possible.

    En thérapie, il est intéressant d'utiliser la pleine conscience comme ressource mais également comme moyen d'être à l'écoute de ce qui se passe vraiment pour nous. En permettant aux sensations, émotions, pensées d'être là, nous pouvons apprendre une nouvelle manière d'être en relation avec nos difficultés.

    Pour apprendre à méditer et découvrir tous les bienfaits de cette approche il est important de s'engager dans une pratique. Je vous invite pour cela à suivre un cycle MBCT.

    Pour qui?

    Un suivi psychologique peut être utile et nécessaire dans de nombreuses situations. Vous trouverez ci-dessous quelques exemples d'indications. Cette liste est bien-sûr non exhaustive, n'hésitez pas à me contacter pour que l'on précise ensemble ce qu'il vous arrive. Parfois, le simple besoin de parler peut justifier la prise d'un rendez-vous.

    • Burn Out/ Dépression
    • Périnatalité (difficultés de conception, grossesse difficile, fausses couches, violences obstétricales et/ou accouchement traumatique, deuil périnatal, dépression du post partum, soutien à la parentalité…)
    • Syndrome de Stress Post Traumatique
    • Evènement traumatique récent 
    • Troubles anxieux (TOC, attaques de paniques, stress, angoisse …)
    • Troubles du comportement alimentaire (anorexie, boulimie, hyperphagie…)
    • Deuil
    • Maladie 
    • Dépendances (alcool, toxiques, jeux vidéos...)
    Consultations sur rendez vous pour adolescents et adultes.